Efficacité énergétique / conservation

Les possibilités qui s’offrent à nous à ce titre peuvent-elles compenser la croissance de la demande d’électricité dans notre pays ?

Les entreprises canadiennes d’électricité possèdent des décennies d’expérience dans la mise en œuvre de programmes d’efficacité énergétique pour leurs clientèles. Elles croient en effet que l’efficacité énergétique a un rôle important à jouer dans la réalisation des engagements environnementaux, qu’elle aide les Canadiens à gérer leur consommation en cette période difficile pour l’économie et qu’elle offre à l’industrie de l’électricité des moyens de relever les défis liés à la nécessité de nouvelles installations de production et d’acheminement.

  • De plus en plus, les Canadiens reconnaissent les avantages et l’importance de mieux gérer leur consommation d’électricité. Les Canadiens appuient l’efficacité énergétique et la conservation, et les mesures qu’ils adoptent à ce chapitre sont principalement motivées par le souci d’économiser de l’argent.
  • Les entreprises d’électricité offrent à leur clientèle des programmes d’efficacité énergétique et de conservation depuis des décennies. Ces programmes se sont traduits par une acceptation populaire des produits à haut rendement. Les Canadiens continuent d’ailleurs de se tourner vers leur fournisseur d’électricité afin qu’il leur offre des programmes et de l’information sur la réduction de leur consommation d’électricité.
  • À cause de notre climat (hivers rigoureux et étés chauds) et parce que les prix relativement peu élevés et l’abondance de l’électricité sont inscrits dans notre mode de vie, le Canada est le septième plus grand consommateur d’électricité au monde, selon des données de 2008. Les Canadiens bénéficient d’ailleurs depuis longtemps de tarifs d’électricité parmi les plus bas au monde. La plus grande partie de la production d’électricité du Canada est de source hydraulique et environ 77 pour cent provient de sources telles l’hydroélectricité et le nucléaire, qui ne produisent pas d’émissions.
  • Il y a 20 ans, le réseau électrique desservait 27,5 millions d’habitants. Dans 20 ans, l’on prévoit qu’il devra répondre
    aux besoins d’un nombre estimé à 42 millions de Canadiens. Il prend de l’âge et le temps est venu de faire des choix quant à la manière dont nous voulons le rénover. La gestion de notre consommation a été très bénéfique pour le Canada et pour son environnement, mais notre capacité de conservation ne pourra compenser les besoins en électricité de notre pays en croissance.
  • Notre demande d’électricité personnelle continue d’augmenter à mesure que les technologies se multiplient dans nos vies. Selon Ressources naturelles Canada, la quantité d’énergie utilisée pour alimenter les appareils électroniques de consommation dans le secteur résidentiel a plus que doublé entre 1990 et 2007. Or, à mesure que, en tant que société, nous délaissons les combustibles fossiles, que ce soit pour la production d’électricité ou la propulsion de nos véhicules, nous accentuons davantage la demande d’électricité.
  • Le Canada dispose cependant encore d’un important potentiel d’efficacité énergétique encore inexploité, ce qui pourrait contribuer de manière importante à combler cette demande future en électricité. Le réseau intelligent aidera encore davantage les Canadiens soucieux de conservation. L’industrie peut offrir des outils formidables pour l’efficacité énergétique à la maison, mais nous devons tous faire participer en vue d’intégrer l’efficacité énergétique et la conservation au monde canadien de l’électricité.