Cogénération

J’ai déjà entendu ce terme, mais en quoi consiste ce processus ?

La cogénération, ou production combinée de chaleur et d’électricité, consiste en la production simultanée d’énergie électrique et thermique. La chaleur résiduelle résultant de la production d’électricité est récupérée et utilisée pour des applications telles le chauffage et la climatisation de bâtiments, le chauffage de l’eau et des procédés industriels. En utilisant la chaleur résiduelle résultant d’un procédé pour exécuter un autre procédé, on peut réaliser des gains d’efficacité énergétique importants.

  • Selon le Centre canadien de données et d’analyse de la consommation finale d’énergie dans l’industrie, en 2012, il y avait 200 centrales de cogénération au Canada, avec une puissance électrique produite de 6,5 GW. C’est l’Alberta qui affiche la puissance de cogénération la plus élevée au pays, soit 2,3 GW, suivie de l’Ontario, avec 2,1 GW. Ces deux provinces produisent 67 pour cent de la capacité de cogénération du Canada. Les services publics canadiens utilisent la plus grande part de la production de la cogénération, soit 45 pour cent selon ce qui est établi par les exploitants de système, suivis des papetières, avec 23 pour cent.
  • Une installation de cogénération comporte quatre éléments : la centrale électrique, le système de récupération et de distribution de chaleur, un système facultatif destiné à satisfaire les charges de chauffage et de climatisation et un système de commande. Il existe toute une gamme de technologies permettant de faire de la cogénération, notamment les turbines à vapeur, les turbines à gaz, les moteurs à mouvement alternatif, les microturbines, les piles à combustible et les moteurs Stirling. Il existe toute une gamme de systèmes de cogénération pouvant être mis en place, qu’il s’agisse de systèmes à grande échelle destinés à des collectivités ou à des complexes industriels, ou encore de systèmes énergétiques autonomes pour des hôpitaux ou des universités. La chaleur étant difficile à acheminer, les installations doivent être situées à proximité de leurs utilisateurs.
  • La plus grande partie de l’électricité dans le monde est produite par des machines tournantes dont le fonctionnement est lié à l’utilisation de combustibles, ce qui confère aux systèmes de cogénération un potentiel de croissance énorme. L’adoption de la cogénération pour les sables bitumineux de l’Alberta a entraîné une amélioration de la performance environnementale, économique et en matière d’émissions.
  • La détermination d’un site de cogénération peut poser des défis, les installations devant être situées près des utilisateurs de la chaleur qu’elles produisent. En outre, l’intégration de sources d’énergie décentralisées au réseau électrique peut exiger la mise à niveau des réseaux de transport et de distribution. L’aménagement et l’exploitation d’une installation de cogénération nécessitent plusieurs intervenants qui doivent travailler de concert, notamment le producteur d’électricité, l’entreprise distributrice d’électricité et l’utilisateur de la chaleur produite. L’entreprise de distribution doit accepter d’acheter de l’électricité du producteur et peut imposer des restrictions ou des coûts pour le raccordement au réseau afin d’assurer la fiabilité du système.

Sources :